Roman historique

Josée Mongeau

josee-mongeauChroniques de Ville-Marie T.1
Achetez ce livre sur LesLibraires.ca

Et vogue la galère roman historique Ils étaient paysans ou artisans. Ils trimaient dur pour gagner le droit de vivre. Le peu qu’ils gagnaient, ils devaient le remettre à d’autres sous forme de cens, de dîmes, de tailles et de gabelles. Ils n’avaient rien. Ils n’avaient rien à perdre. Ils sont partis pleins d’espoir, pour un monde meilleur… Du moins le croyaient-ils… Juillet 1659. Olivier Charbonneau, Pierre Goguet, Simon Cardineau, leurs épouses, leurs enfants et quelques autres quittent leur village de Marans en Aunis pour aller s’établir à Ville-Marie, en Nouvelle-France. Jeanne Mance leur prêtera les sous nécessaires pour la traversée et Marguerite Bourgeoys enseignera à leurs enfants. Ils côtoieront aussi les Maisonneuve, Dollard des Ormeaux, Lambert Closse et monseigneur de Laval. Appuyée par une recherche rigoureuse s’inspirant de faits historiques, Josée Mongeau retrace le parcours de ces gens qui ont contribué à bâtir Montréal. À l’instar d’un album de famille qu’on prend plaisir à parcourir attentivement, chacune des pages de ces chroniques fait revivre cette période avec bonheur et sensibilité. Nouvelle édition Née à Montréal, Josée Mongeau fait ses études à l’Université de Sherbrooke. Séduite par la région, elle décide de s’y installer. Sa passion pour l’histoire et la généalogie l’amène à l’écriture de romans historiques. En 2002, elle fait paraître la première édition d’Et vogue la galère. Après cette expérience, elle retourne sur les bancs d’école et, en 2007, elle obtient une maîtrise en histoire.

josee-mongeau2Chroniques de Ville-Marie T.2
Achetez ce livre sur LesLibraires.ca

Les Iroquois les assaillaient sans cesse. Le roi avait promis des troupes. Mais le temps passait et rien ne venait. Ils se sentaient abandonnés au bout du monde… Juin 1665. Des troupes arrivent enfin à Québec. Tout au long de l’été, plus de mille soldats débarquent sous le commandement du marquis de Tracy. Le gouverneur Daniel de Rémy de Courcelle et l’intendant Jean Talon arrivent à la fin de l’été pour donner un nouveau souffle au Canada. Aussitôt débarqués, les soldats sont envoyés sur la rivière Richelieu pour y ériger des forts. Certains soldats y hiverneront tandis que d’autres seront cantonnés dans l’une des trois bourgades de la Nouvelle-France. Ville-Marie compte alors environ cinq cents personnes qui doivent héberger pas moins de deux cent cinquante soldats. La cohabitation ne sera pas de tout repos, d’autant plus que le gouverneur de Maisonneuve doit repartir pour la France. C’est le major de La Freydière, un officier du régiment de Carignan-Salières, qui prend sa place. Retors et malfaisant, cet homme abuse de son pouvoir. Ville-Marie voit apparaître en ses murs viols, tortures, brutalité et commerce illicite. Texte inédit Née à Montréal, Josée Mongeau fait ses études à l’Université de Sherbrooke. Séduite par la région, elle décide de s’y installer. Sa passion pour l’histoire et la généalogie l’amène à l’écriture de romans historiques. En 2002, elle fait paraître le premier tome des Chroniques de Ville-Marie (Et vogue la galère). Après cette expérience, elle retourne sur les bancs d’école. En 2007, elle obtient une maîtrise en histoire. À la guerre comme à la guerre est la suite d’Et vogue la galère.

Johane Filiatrault

johane-filiatraultMontréal T.1
Achetez ce livre sur LesLibraires.ca

Nakia Anahubano n’a que 14 ans lorsqu’elle est kidnappée par une tribu iroquoienne, en 1535. Prise au piège, la jeune Abénaquise semble vouée à une mort certaine. Heureusement, Enkari, un jeune Iroquoien viendra à son secours et s’enfuira avec elle. Commencera dès lors leur grande aventure, alors qu’ils rencontreront un curieux équipage faisant route vers Hochelaga, une mythique cité iroquoienne de plus de 3000 habitants. Curieux, Nakia et Enkari se joindront à ces gens venus d’Europe, parmi lesquels un certain Jacques Cartier, et les suivront jusqu’au pied du mont Royal, sur l’actuelle île de Montréal, un endroit où la vie est ponctuée de guerres et de paix, de drames et de découvertes. Une grande fresque historique qui relate Montréal avec la douceur des mots et la force des faits.

johane-filiatrault2Montréal T.2
Achetez ce livre sur LesLibraires.ca

Il fallait bien du courage pour tout quitter et fonder une ville en pleine nature sauvage!

1642. Bien qu’à ses débuts, la colonie française en Amérique prend tranquillement de l’expansion. Après Québec et Trois-Rivières, c’est sur l’île anciennement nommée Hochelaga qu’un nouveau groupe de colons décide de s’établir. Inspirés par la voie divine, menés par le jeune sieur de Maisonneuve et l’attentionnée Jeanne Mance, ils sont prêts à surmonter toutes les épreuves pour bâtir leur cité.

Ils seront accueillis par Ozalee, une jeune métisse amérindienne, qui, par sa curiosité et sa grandeur d’âme, saura assurer le pont entre les différentes nations et faire grandir tout un chacun, les guidant, un pas à la fois, vers leur noble rêve.

Dans ce roman où les espoirs des grands hommes côtoient les amours plus simples des jeunes gens, Johane Filiatrault nous mène sur les traces des bâtisseurs du Québec et de la ville de Montréal grâce à ses mots justes, mais aussi grâce au circuit de géocaching qu’elle nous offre.

 

Hélène Buteau

helenebuteau1Faubourg des récollets, 1707
Achetez ce livre sur LesLibraires.ca

Que s’est-il passé au faubourg des Récollets, en l’annus inauditus 1707 ? Quel est le rôle joué par l’apothicaire du monastère, le père Félix, dans les malheurs que traverse la famille Galisbourg ? Dans la disparition soudaine de certains habitants du faubourg ?

Ce n’est pas un hasard si Colette, en tant qu’archéologue, planche si fort sur le dossier de recherche archéologique Faubourg des Récollets. Il y a plus que de l’intérêt scientifique de sa part. Ce n’est pas un hasard non plus, si Jean s’oppose fermement à la participation de la charmante archéologue à cette recherche. Il résulte de ces affrontements tacites des découvertes extraordinaires qui requièrent une analyse rigoureuse et une interprétation solide. Les archéologues Colette et Simon mènent cette enquête avec brio.

helenebuteau2La fille du tanneur
Achetez ce livre sur LesLibraires.ca

Ce qui est extraordinaire et très inquiétant, c’est que les deux objets, que des centaines d’années séparent, que l’océan Atlantique sépare, sont un seul et même objet. Curieux et déroutant. Même pour une scientifique d’expérience.

Fanny Santerre, spécialiste en culture matérielle, travaille sans relâche à résoudre l’énigme de la Demoiselle à la fleur, dont le corps, découvert par hasard dans le quartier Saint-Henri à Montréal, est dans un très bon état de conservation, bien que sa mort date de 1685…

Voilà les prémices intrigantes de ce roman à saveur historique qui se déroule en parallèle à deux époques, la Nouvelle-France de la fin du XVIIe siècle et le Québec contemporain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :